Le blog voyage de Clo & Mich

All about our future trips

Jour 20/21 – The Beach (Koh Phangan) July 16, 2010

Filed under: Thailande,Voyage — mitchb2102 @ 12:38 am

12 juillet 8h30, on est sur Koh Phangan. Le speed boat, c’est comme son nom l’indique, ça va vite. On se met directement à la recherche de Phangan-guide. Un expatrié français qui fait son business ici sur l’île. Il s’occupe de trouver des hôtels au même prix que l’hôtel pratique. C’est en fait eux qui lui reversent une commission et nous on ne se prend pas la tête à chercher.

Car sur cette île, impossible de se déplacer sans scooter. Il nous a donc dégoté un petit bungalow à 3 mètres maximum de la mer. Incroyable comme c’estDSC_0039 beau, on se sent au bout du monde, c’est vraiment magnifique.

Les gens de l’hôtel sont super gentils, on retrouve un peu de notre Thaïlande. Un seul petit hic : la marrée est inversée pour le moment. Pas de mer en journée et la mer en soirée. Donc impossible de se baigner en journée. Pas tellement grave, il y a une piscine juste à côté qui coûte la bagatelle de 100 baths.

Je vous ai raconté dans le poste précédent que nous venions sur Phangan le 12 car le 11 au soir il y avait la half moon party. Tout est prétexte à faire la fête ici : la full moon, la half moon, la black moon, … Quand on vous dit qu’on nous  raconte n’importe quoi.

En fait, il n’y a pas eu de half moon party le 11 juillet comme on nous l’avait dit. Il y a une black moon party le 12 juillet au soir. ça, c’est vraiment pas de bol. On a attendu exprès pour l’éviter et finalement on tombe en plein dedans. Enfin, entre ce que l’on raconte sur le net et la réalité, il y a une très grande différence. L’île est loin d’être envahie partout. Le black moon se déroule sur des plages assez éloignées et en plus un orage canon s’est abattu sur nous le soir. On se dit donc qu’au final on aurait pu venir plus tôt sur Phangan et éviter Koh Samui. Ca sera pour la prochaine fois parait :-).

DSC_0042 L’île est encore “épargnée” par la tourisme de masses (hormis la full moon party) pour deux raisons : il n’y a pas d’aéroport, il font donc atterrir sur Koh Samui et puis prendre un bateau ; les gros hôtels susceptibles d’intéresser les tours opérateurs ne sont accessibles que via 11kms de pistes, la route n’étant pas encore faite. Ouf, ça nous permet de retrouver très légèrement de l’authenticité.

On se loue un scooter ultra classe et on part sillonner les routes de l’îles. Je me sens un peu comme Reno Raines (Le rebelle) : les cheveux courts dans le vent (enfin sous le casque), la super pinup derrière, le flingue accroché sur le côté, des routes désertes. On passe la journée tranquillement et ça fait vraiment du bien. En plus, on a des casques tout rond comme en Italie. Un bleu pour Clo (elle est trop belle avec) et un rouge pour (le grande classe à l’italienne).

Le lendemain, on recherche un autre hôtel car on a deux activités prévues pour les jours suivants et vu que Clo sera seule un jour, elle aimerait avoir une piscine à portée de pieds. On trouve notre bonheur et après ça on repart sillonner les routes. On est allés voir les plages du côté de la full moon party. DSC_0081 Certaines côtes pour y arriver font du 20%. Je peux vous assurer que ça grimpe méchamment. Mais le pire c’est la descente. Car ce sont des scooters automatiques, donc pas possible de faire jouer le frein moteur. Il faut juste prier pour que les freins ne lâchent pas.

Cette deuxième journée passée tout aussi tranquillement fait vraiment du bien et permet de recharger les batteries. Demain, on va aller visiter le parc maritime national dans un vieux bateau de pêcheur avec d’autres personnes francophones. C’est en grande partie pour ça que nous voulions venir sur Phangan.

Il y a un truc magique que j’ai oublié de vous raconter. De la manière dont sont disposés les bungalows et la proximité de la plage. Le soir, quand on est dans le lit, on entend les vagues qui passent à côté de nous. Comme si notre maison était au milieu de la mer. Etant donné que la première nuit c’était orage et tempête, Clo était un peu stressée. On ne sait jamais qu’une super vague genre Tsunami vienne nous emporter. Mais en même temps, le bruit de l’eau qui passe à côté de nos oreilles, c’est un somnifère incroyable. On s’endort très vite et avec la banane :-).

Clo & Mich

Advertisements
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s