Le blog voyage de Clo & Mich

All about our future trips

Jour 17 – Les chutes d’Erawan ou les poissons mangeurs d’hommes July 11, 2010

Filed under: Thailande,Voyage — mitchb2102 @ 7:10 am

7h15, le réveil sonne. Pour une fois qu’on avait un aussi bon et grand lit, une petite couverture juste ce qu’il fallait, un coussin incroyable, une ventilation ne faisant pas trop de bruit, aucuns moustiques, c’est vraiment dur de se lever.

Clo se fait d’ailleurs un petit extra de sommeil le temps que je prenne ma douche. On part vite chercher un petit truc à manger au 7eleven et il est presque déjà l’heure de partir.

8h00 tapante, le chauffeur vient frapper à notre fenêtre pour nous dire qu’il était temps de partir. Problème, je n’étais techniquement pas prêt. Fallait d’abord m’assurer que je n’aurais pas d’envie soudaine et pressante là-bas :-).

DSC_0001 8h05, on est dedans. Ouf, le chauffeur n’a pas l’air commode mais il n’a rien dit. Les 2 autres couples qui sont dans la voiture non plus, tant mieux. Le chauffeur de bus pour faire Chiang Rai – Chiang Mai était un fou, mais celui-ci était un trompe-la-mort. En fait, il roulait avec son mini-bus comme s’il roulait à moto. Dépassant les voitures sans voir, s’il venait quelqu’un, il se rabattait entre deux voitures et les faisaient freiner, il roulait à une vitesse folle. Ce n’était quand même pas très rassurant du tout.

9h10, on y est. Le chauffeur nous rappelle qu’il n’y a que trois bus pour le retour et qu’il ne faut surtout pas le rater. Il nous montre la carte qui représente les 7 cascades. Il nous lâche et nous souhaite une bonne journée à tous.

La dame à la GH nous avait conseillé de mettre nos chaussures de marche. Parc national, il a plu, pas de chemin, tchic et tchac. Mais il faut dire que depuis que je suis en Thaïlande, je ne mets que mes tongs. Mes petits pieds peuvent ainsi respirer et prendre de jolies couleurs. Clo n’aurait pas su mettre ses chaussures à cause de ses gonflements dus à des piqûres, ce n’était pas gagné.

Par acquis de conscience, je prends quand même mes chaussures que je mets dans un sac. Cela sera mon seul regret de la journée :(. Je les ai trimbalées toute la journée pour rien. J’ai tout fait en tongs, d’abord sur le chemin balisé, puis dans la forêt, sur les troncs d’arbres, sur les escaliers en bambous. J’ai tout fait comme une bête en tong, je commence trop à dominer avec ces trucs là.

La première cascade passée, le chemin balisé se termine. On suit ce quiDSC_0039 ressemble le plus à un chemin et finissons par arriver à la deuxième. C’est déjà un choc visuel, c’est extrêmement beau, l’eau est claire et d’un bleu limpide. Et surtout, il y a tous pleins de poissons qui viennent vous manger les peaux mortes. Je trempe mon petit orteil pour voir s’ils viennent réellement et en effet, ils arrivent comme des goinfres, trop marrant !

Pour accéder à la 7° cascade, il y a plus ou moins 4kms de chemin à travers le parc national(Message de Clo : 4km de montée surtout !). Il y a des écriteaux partout disant de faire très attention à ses affaires car les singes sont assez voleurs. Nous étions donc accrochés à nos sac et à nous-mêmes. Pas question que King Kong vienne enlever ma Clo à moi !

La dernière cascade est la plus magique de toutes. Il y a des algues qui font que l’eau est crémeuse, d’un bleu laiteux incroyable et unique. On peut s’y baigner en plus, je n’ai donc pas demandé mon reste. Enlever du short et du t-shirt en quelques secondes, tel superman se mettant en slip pour sauver une personne en danger.

Je fonce dans l’eau. Première impression, elle n’est pas si chaude que ça mais avec le soleil, ça passe impec. Ahhhhhhhhh, hihihihi, ahhhhhhhhhhhhhhhhhh j’ai arrêté de bouger. Dès qu’on reste statique, une horde de poissons mangeurs de peau s’attaque à toutes les parties accessibles. C’est plutôt rigolo mais pas très agréable aux premiers abords. Je suis déjà rassuré d’avoir un maillot, au moins ma floche est saine et sauve.

DSC_0181 Même Clo vient dans l’eau, quel exploit ! Elle qui a peur des poissons, ça m’étonne fort d’elle. A peine quelques pas dans l’eau et la voila déjà qui fait un bond telle une carpe et atterri dans mes bras musclés et solides. Mais même dans mes bras, ça n’empêche pas les poissons de venir lui faire un petit coucou. Elle sort donc remettre ses affaires. Je profite encore un peu de cette cascade et puis nous décidons de descendre nous baigner dans une autre.

Sur le chemin de la descente, nous avons croisé un petit singe. Celui-ci a voulu nous attaquer et voler nos affaires. Mais j’étais torse nu, il n’avait pas du bien nous voir de loin. Arrivé près de nous, il a reconnu un de ses congénères et donc a passé son chemin sans demander son reste. Il a reconnu en moi un singe beaucoup plus fort que lui …

On s’arrête à la cascade n°4, on peut même glisser sur un toboggan naturel, assez sympa. Il n’y a personne en plus, je peux donc m’y baigner à mon aise. Je me trouve un petit siège où je suis complètement immergé et les poissons viennent faire leur travail. Quel bonheur, je raffole de ces petits poissons. Ils viennent vous faire de toutes petites pincettes partout sur le corps et c’est ultra agréable. Je tente même le toboggan mais une seule fois, je ne voulais pas déchirer mon seul et unique maillot. Je me serais alors retrouvé la floche à l’air et je vous laisse imaginer les conséquences que ça aurait pu avoir.DSC_0272

Malheureusement, un groupe de hollandais ou de flamands est venu et ils ont commencé à crier. Ils ont du faire fuir tous les animaux de la forêt tellement ils gueulaient. Désolé mais il n’y a pas d’autres termes pour décrire comment ils étaient. Je suis donc sorti de l’eau pour me rendre à la troisième cascade.

Pour moi, il s’agissait de la plus belle après le n°7. Il n’y avait de nouveau personne, une toute grande étendue d’eau bien claire et limpide et une horde de poissons gloutons. J’y suis resté une bonne demie heure, j’y serais encore resté plus longtemps si notre timing n’était pas serré. Je vais vous expliquer pourquoi dans quelques secondes. Je dois juste vous dire que Clo était trop jalouse de mes mains si douces et agréables. Je ne suis pas sur qu’un bébé ait les mains aussi douces que moi après mon passage dans l’eau, c’était trop marrant. On descend sans trop tarder pour nous rendre à l’arrêt de bus. On a juste le temps de manger.

13h55, le chauffeur de bus nous invite à monter dans son tacot. De loin le plus pourri des bus qu’on ait pris jusqu’à présent. Et à partir de ce moment là, la course folle a débuté. A tous ceux qui connaissent Pékin Express, et bien nous DSC_0322 y avons participé et on s’est drôlement bien débrouillé.

Explication : On a fait la bêtise, en Belgique, de réserver nos billets d’avion en interne. Nous ne savions pas que tout était aussi bien fait en Thaïlande. Ne sachant pas trop quoi faire le lendemain sur Kanchanaburi mis à part flâner, une idée a mûri dans nos petites têtes à tous les deux. Et si on partait dès ce soir sur les îles ?

Le mieux sera que j’écrive un petit poste pour vous raconter nos aventures, ça sera trop long sinon.

A demain sur les îles 🙂DSC_0285

Clo & Mich

Advertisements
 

4 Responses to “Jour 17 – Les chutes d’Erawan ou les poissons mangeurs d’hommes”

  1. mummy Says:

    génial les petits poissons, trop comique!!
    vous nous faites rêver, c’est super beau quelles belles images vous allez garder dans votre tête.
    Ma petite Clo a l’air d’être en super forme suis contente de la voir comme çà.
    allez mon grand continuez dans cette voie, que du bonheur pour vous deux
    bisous

  2. Maman Says:

    Trop drôle les petit poissons aussi une belle facon de faire une bonne pédicure.
    Encore quelque jour profité a fond:-)))

  3. Léa Says:

    Aujourd’hui, sans raison apparente, je me suis demandée si même en ayant perdu l’adresse exacte parmi tous les petits tickets de bus ou train thaïs, je parviendrai à retrouver votre blog et découvrir la suite de vos aventures au coeur de l’ancien royaume de Siam…
    Quel plaisir d’avoir ainsi retrouvé votre trace ! Je suis d’ailleurs heureuse de voir que vous avez vous aussi eu la chance de découvrir le parc d’Erawan, ce fut l’un de nos meilleurs souvenirs…
    Enfin, sans trop m’attarder sur les nostalgies du voyage achevé, j’espère que vous allez profiter de celui prévu pour le Canada en Décembre !
    Je vous fais des bises de Grenoble et vous dis à bientôt, qui sait ?
    Léa (de Léa et Gennadaij rencontrés à Sukkothaï).

  4. […] Jour 17 – Les chutes d’Erawan ou les poissons mangeurs d’hommes July 2010 3 comments   Leave a Comment LikeBe the first to like this post. […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s